Cet être s’est présenté comme émissaire des peuples delphinoïdes stellaires ainsi que des dauphins de la Terre.  Le monde d’origine des dauphins est l’étoile Sirius.

 

Il n’y a pas aujourd’hui ce qui a été prévu de Sri Aurobindo. Néanmoins, moi qui m’adresse à vous à présent je parlerai en quelque sorte en son nom, mais également au nom des peuples delphinoïdes de Sirius qui par ma voix s’adressent à vous.

Ne soyez pas étonnés. Cela devait se produire, tout simplement. Nous sommes des gardiens de votre planète, de vos eaux, de vos airs, nous sommes les facilitateurs bienveillants, amicaux et éveillés de votre biosphère. Cette biosphère est en train d’évoluer vers un état qu’elle n’a pas encore connu et vous non plus.

Nous aimerions que vous soyez maintenant avertis de certaines choses qui peuvent aider à ce processus et auxquelles vous pourriez participer, s’il vous plait d’y participer -mais nous le souhaitons–; cela afin que s’amplifient, se facilitent, voire s’accélèrent les engrammages nécessaires au bon déroulement et à la bonne marche de ce qui doit se réaliser.

Ainsi il serait utile que certains d’entre vous abandonnent encore mieux des comportements qui nuisent au déploiement de votre Etreté et au déploiement de l’Unité, qui sont ce vers quoi votre humanité se dirige même s’il y a des résistances. Nous savons que les résistances ne peuvent être très durables. Néanmoins il peut être bon de les amoindrir ou de les réduire, ou de les faire disparaître, afin de fluidifier et de mieux illuminer ce processus et ainsi d’éviter certains désagréments que certaines personnes ou certains d’entre vous peuvent rencontrer, en raison de ces blocages dus aux résistances et aux comportements inappropriés que nous avons évoqués.

L’un de ces comportements consiste à ne pas vous occuper de votre propre développement intérieur, et de continuer à vous occuper de ce qui est extérieur comme s’il n’y avait rien d’autre d’important. Cela est une illusion qui ne fait que freiner et entraver le processus de votre libération.

Nous aimerions que vous compreniez mieux que ce qui est extérieur -ce que vous appelez société, institutions, structures, travail, obligations, Etat, etc.- sont à présent les restes illusoires d’une matrice, qui certes existe encore matériellement, mais a cessé d’exister au plan de l’évolution de la Terre. Par conséquent ne contribuez pas à cette illusion de continuation.

Je sais qu’il est difficile pour vous de concevoir comment faire, car vous êtes encore prisonniers des nombreux fils et des nombreuses croyances, des nombreux attachements à la matière - naturels dans votre incarnation - que vous croyez être encore indispensables à votre développement. Il est difficile pour vous de concevoir que ces choses ne sont plus. Voilà pourquoi nous aimerions vous aider et faciliter avec vous la progression de votre retour vers la Vérité, la simplicité, la Lumière et l’ouverture multidimensionnelle que vous attendez depuis si longtemps. Votre libération est à présent chose réalisable. Ne l’empêchez pas de se réaliser.

Ce que nous observons chez vous -et nous ne vous en tenons pas rigueur car nous vous aimons, mais néanmoins nous souhaitons que cela s’épure et se facilite pour vous car cela peut vous amener beaucoup plus de bonheur que ce que vous croyez avoir actuellement-, c’est votre incapacité parfois, voire votre aveuglement à être simplement vous-mêmes. Etre vous-mêmes signifie tout simplement vous tourner vers votre essence, reconnaître votre filiation à la Vérité, à l’Unité, à l’Amour de vous-mêmes.

Vous avez, pour pratiquer cet aveuglement, de nombreux et d’innombrables moyens et outils que vous avez savamment élaborés. En cela vous avez été des créateurs, des artisans ayant déployé toute leur intelligence et leurs savoir-faires –et nous vous en saluons-...Mais cela maintenant vous empêche, en raison d’un surinvestissement mental et illusoire qui vous a détourné de votre intériorité, cela vous empêche donc de vous tourner vers la Lumière, qui est simplicité, et vers l’ouverture qui actuellement se dessine pour vous et que bien souvent vous ne savez pas voir.

Certains d’entre vous diront : « Tout cela, nous le savons déjà. » Certes, et ceux qui ne le savent pas peut-être, direz-vous, n’entendront pas ou ne liront pas ces paroles. Mais vous vous trompez. Là encore vous croyez détenir les clefs. L’un des vos défauts est de croire que vous maîtrisez la situation à votre propre niveau, intellectuellement s’entend. Cela vous est certes utile dans la gestion de certaines tâches quotidiennes –nous ne le nierons pas– mais cela ne vous est pas utile dans l’approche de votre Etreté, et dans l’expansion au plan collectif de ce que cela (votre Etreté) peut produire -et bien mieux encore qu’à présent où vos comportements ne le facilitent pas suffisamment.

Cela direz-vous est moralisateur, mais ce langage vous appartient : nous ne faisons que vous rapporter ce que nous observons. La morale pour nous ne fait pas partie de ce qui constitue notre façon de voir, de sentir et d’aimer. Disons que nous vous proposons une sorte de miroir avec ces paroles : car sans miroir parfois il est impossible de voir ce qu’on a sur la figure.

Nous vous invitons donc à vous tourner davantage et de plus en plus vers votre intérieur. Qu’est-ce que votre intérieur ? Il ne nous appartient pas de décrire votre intérieur. Il vous appartient de le découvrir et certains d’entre vous le connaissent déjà de mieux en mieux. Sans ce retournement vous n’évoluerez pas: et ce qui vous entoure sera de plus en plus bloqué et vous souffrirez d’être bloqués. Ce n’est pas ce que nous souhaitons, ce n’est pas ce que vous souhaitez, ce n’est pas ce que souhaitent les innombrables êtres de Lumière de toutes les dimensions qui veillent si attentivement sur le processus d’évolution actuelle de notre chère planète Terre.

Ceci est un message des dauphins, car les dauphins de la Terre sont les émissaires des dauphins du Ciel. Ainsi en est-il.

Recevez tout notre Amour et gardez conscience et confiance dans notre immense désir d’accompagner votre évolution de notre mieux et en toute humilité. Qu’il en soit ainsi.

Nous avons terminé. Il n’y a pas de questions à poser.


via Christine Anne K. le 13/04/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.