Ces questions et réponses viennent  à la suite de l'intervention d'Orionis, lequel a répondu à certaines questions, relayé pour les autres par Suraïvan (du groupe Voix de Lumière).


Une de mes sources d’information principales a insisté sur le fait que la perception de la vibration est le premier critère de la présence de cette vibration, et que donc si la perception est absente, la vibration l’est aussi. Je fais partie des personnes qui n’ont pas de perception, malgré la montée vibratoire, les méditations, protocoles et transformations diverses… Que faut-il comprendre ?

(réponse d'Orionis ) Bien-Aimée, tu es vibration. Si ton mental et ta conscience mentale n’ont pas la faculté d’identifier en toi, en ton corps ou en ton environnement, les phénomènes que tu reconnaîtrais comme vibration, cela ne signifie pas que tu ne vibres pas : cela est impossible. Il est vrai que certaines personnes n’ont pas la faculté d’identifier comme perception vibratoire ce que d’autres vont pouvoir aisément reconnaître et percevoir, et cette discrimination - car il semble là qu’en ta pensée il y ait discrimination entre « ceux qui en ont et ceux qui n’en ont pas », d’une certaine façon – cette discrimination donc est désolante.

Je crois qu’aujourd’hui il serait bon de ne plus s’accrocher aux aspects négatifs de ce dont tu fais état, mais de simplement faire confiance au fait que tu es vibration, et que même si tu n’identifies pas dans tes sensations et tes perceptions, pour telle ou telle raison, des vibrations, cela ne t’empêche pas d’être, de cheminer, de t’élever vibratoirement. Il me semble que l’ensemble des petits conseils de vie quotidienne que j’ai tenté de prodiguer ne t’obligent pas à passer par le fait d’identifier comme vibrations des sensations ou des états, mais suffisent à te faire comprendre que l’élévation vibratoire repose sur certaines attitudes, certains choix et qu’il n’y a pas d’exclus en la matière. Il est vrai que la sensibilité des personnes n’est pas identique, et cela bien évidemment n’implique en aucune manière que ceux qui sont plus sensibles vont plus loin que ceux qui le sont moins.

Je t’encourage donc, mon enfant, à te réjouir dans la simplicité, et peut-être à abandonner tes désirs d’observation de certains marqueurs, au profit de la culture de ces quelques attitudes dont j’ai tenté de dresser une liste non exhaustive. Et sache que si tu ne perçois pas, ou n’identifies pas de perceptions vibratoires, cela n’empêche pas ceux qui t’entourent de percevoir ta vibration et ton élévation vibratoire. Ainsi, sois confiance, sois en paix, sois joyeuse et sois simple. Alleluiah.


J’aimerais avoir une meilleure compréhension. Dans les enseignements d’Ashtir, sur la possibilité de cultiver des changements de forme : je suppose qu’il s’agit de la forme de nos corps de Lumière ou de nos corps d’Êtreté… J’aimerais être un peu éclairée sur cette supposition et également sur l’emploi – pour peu qu’on y arrive - de tels changements de forme.

(réponse d'Orionis )
Mes Aimés, Ashtir en effet vous parle de formes subtiles, car bien évidemment la forme de vos corps physiques est un peu lourde et dense pour que vous puissiez la transformer en Tour Eiffel ou en éléphant, ou en spirale de lumière, ainsi qu’il vous en a donné des exemples. Néanmoins, contrairement à ce que vous pouvez imaginer, vous avez quand même au niveau subtil une certaine marge pour modifier, de façon non visible ou presque non visible, la forme de votre corps physique : cela par la pratique de votre Lumière, cela justement par votre montée vibratoire. Cela n’est pas cependant – ainsi qu’Ashtir vous l’a développé – le choix délibéré d’une certaine forme à adopter; cela se produit, disons, à votre insu.

Par ailleurs et bien évidemment, les exemples proposés par Ashtir concernent en priorité ce qui est appelé votre corps d’Êtreté et il importe - dans l’état actuel de votre conscience et de vos ouvertures de conscience , qui sont progressives - que vous ayez dès maintenant conscience de cette liberté de ne pas être dans une forme figée d’avance, et qu’ainsi vous sachiez que de très très nombreuses formes existent dans l’Univers, et que ces formes sont des corps, et que ces corps correspondent bien évidemment à des êtres, et qu’à un certain niveau vous avez le choix d’épouser telle ou telle forme. Il ne s’agit pas d’un caprice évidemment, car l’humour de notre bien aimé et vénéré Ashtir peut par son ton badin donner à penser qu’un simple caprice pourrait occasionner un changement de forme, cela n’est pas tout à fait le cas : ces changements de forme ont pour fonction de pouvoir épouser telle ou telle réalité, de pouvoir s’adapter à tel ou tel monde et à être en phase tant biologique que vibratoire avec d’autres êtres dans une certaine situation, par exemple pour une période de vie dans une certaine dimension et dans un certain monde habité.

Il y a d’autres raisons et d’autres usages à ces possibilités de changements de forme, mais je crois que l’état actuel de votre ouverture de conscience ne permet pas de les aborder avec suffisamment de clarté. Cela ne ferait qu’emballer votre mental et vous détourner de votre intériorité. J’ajoute que les enseignements d’Ashtir ne vous détournent pas de votre intériorité , car ils vous préparent à être ce que vous serez après un changement dimensionnel; et vous préparent également en vous ouvrant à votre dimension créatrice et co-créatrice. J’espère avoir répondu.


Ma question concerne les trois jours qui ont eu lieu en septembre (qui sont passés inaperçus pour pas mal de gens mais qui ont été bien remarqués par pas mal de gens aussi)… Que peut-on dire aujourd’hui des effets de cet épisode ?

(réponse d'Orionis )
Bien-Aimés, soyez confiants et abandonnez cette anxiété de comprendre et de savoir car elle vous fait descendre vibratoirement. J’ai déjà indiqué, brièvement il est vrai, dans mon intervention du 12 septembre, certains effets que je sais constatables. Mais il est vrai que toute attitude de déni ou de refus de voir certains effets peut suffire à ne pas les voir, et je ne souhaite pas entrer dans les détails, cela n’est pas ma fonction.

Il y a un effet, disons, de calme, d’abandon de certaines illusions, de remise à zéro, chez certaines personnes et au niveau de certains états de groupe : cela se situe au plan des personnes. Il y a par ailleurs des verrous qui ont sauté, des programmations qui ont été nettoyées, des illusions qui se sont éclairées, et je ne vais pas vous faire de liste…

Soyez en paix et écoutez votre cœur. Ne laissez pas votre mental s’infiltrer en vous avec trop de questions et trop d’observations. Amen


Certains d’entre nous, pour mieux s’abandonner au processus et se libérer un peu plus de la matrice, ont choisi de changer de vie de façon radicale. Il nous arrive actuellement dans cette période d’apparente immobilité d’être pris par des doutes, des anxiétés quant à la justesse de ce choix…

(réponse de Suraïvan)
Chers Aimés, Orionis vous a parlé de ce qui vous fait monter et descendre vibratoirement dans votre vie quotidienne. Il est clair que le découragement et le doute sont des occasions de descente vibratoire. Ce sont également des petites nuits intérieures qui permettent encore d’aller chercher sa Lumière un peu plus loin, un peu plus profond.

Toute personne qui a choisi aujourd’hui de changer de vie pour aller chercher mieux sa Lumière ne peut se décourager que sur des aspects matériels. Et ce que vous appelez le déracinement est également la traversée d’un état un peu difficile, pour des raisons matérielles, environnementales et sociales ainsi qu’affectives. Mais la Lumière qui est en vous ne saurait être entamée – du moins, nous l’espérons – par ces circonstances qui doivent pousser à la cultiver dans son authenticité.

Les changements de vie sont des situations matérielles, même s’ils sont motivés par des idéaux et des choix spirituels comme il en a été fait état dans cette question. Si ton changement de vie ne te convient pas et te fait descendre vibratoirement, tu peux t’interroger sur la bonne réalisation de ton désir et sur la validité de l’ensemble des données environnementales nouvelles que tu t’es créées. Si quelque chose ne convient pas cela peut être temporaire,  parce que : soit tu n’en as pas besoin, soit tu n’as pas su en rencontrer la vérité encore mais seulement la surface. Et si ce n’est pas temporaire et que c’est absolu : tu as encore le choix d’observer - en ton cœur et non pas en ton mental - la validité des circonstances de vie que tu as choisi de recréer, et tu as la liberté de mieux les recréer. Si tu souhaites retourner en arrière et revenir là d’où tu viens, reprendre ton travail, observe si c’est le bon choix pour toi. C’est ton cœur qui doit te répondre.

Je ne suis pas là pour valider ou invalider le fait que la matrice existe encore, car bien évidemment votre environnement matériel est toujours là, et vous pouvez en être reconnaissants, ainsi qu’il a déjà été dit dans une autre intervention. Votre environnement humain est toujours d’une grande complexité. Il vous appartient avec votre cœur d’élire les personnes avec lesquelles vous souhaitez être. Il est parfois des étapes, et peut-être qu’un changement de vie insatisfaisant n’est qu’une première étape vers une étape suivante pour laquelle ce changement aura été nécessaire afin de rendre possible, dans le temps, l’espace, la matière et l’environnement humain, ce qui pourrait se présenter ensuite mais n’a pas pu se présenter avant.

Paix à vos cœurs. Il n’a jamais été dit que changer de vie serait confortable. C’est une voie parfois, pour certains, d’insécurité matérielle qui oblige de façon drastique à s’envelopper de son intérieur, ainsi qu’Orionis l’a décrit tout à l’heure. J’espère avoir répondu.


J'ai une impossibilité à formuler des projets d’avenir... Est-ce une tendance générale ? Et cela est-il en synchronicité avec la Terre qui s’apprêterait à cesser son mouvement ?

(réponse de Suraïvan)
Bien-Aimée, si tu ressens une impossibilité à formuler des projets d’avenir, c’est que tu es bien là où tu es... C’est aussi que ton intériorité t’envahit et envahit ta vie quotidienne, ainsi qu’il vient d’être recommandé et suggéré par Orionis.
Tu demandes si c’est une tendance générale, mais là tu es en train de t’intéresser aux autres et au chemin des autres, tu regardes autour de toi pour voir s’il y a du monde dans le wagon où tu te trouves : cela n’est pas le chemin... Je sais que tu partages avec certains de tes amis cet état, pourquoi donc demandes-tu ce que tu sais déjà ?
Il ne m’appartient pas de te répondre sur le mouvement de la Terre, mais sache que ton intuition quelque part est juste.


J’ai l’impression d’être en demi-sommeil au cours de la journée, ne pouvant vivre que dans l’instant, et d’être très occupée au cours de mon sommeil…

(réponse de Suraïvan)
Vis ton intériorité, et si le sommeil est une façon d’être, accepte-le car effectivement ton sommeil est riche, et il ne m’appartient pas à moi de détailler ce que tu vis dans ton sommeil. Vivre au présent, comme tu le sais, est le chemin de l’intériorité, de la non-attente, du détachement de beaucoup d’illusions... Ainsi cette forme de vie que tu décris présente, semble-t-il, un certain nombre de qualités dans le sens de ce qui est souhaité; car je n’ignore pas par ailleurs que tu sais cultiver ton intériorité et ta vibration, ma Sœur, mon Aimée. Ainsi, comme toi-même l’as formulé sans qu’il y ait de question, il n’y a pas de question.

Mais cette constatation est un bon partage : non pas qu’il s’agisse d’inviter tout un chacun au sommeil mais il est vrai que parfois votre sommeil est l’occasion pour vous d’expérimenter beaucoup de changements, beaucoup de voyages, de rencontres, et d’emmagasiner des données vibratoires et des informations indispensables au processus que vous traversez. Alleluiah.


via Christine Anne K. le 18/10/2010
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.