Nous avons un rendez-vous donné par Orionis. Sa présence s’installe vibratoirement telle que nous la connaissons, puis dans le silence accueille une nouvelle présence, dont la puissance vibratoire est gigantesque, primordiale…

Dans une grande montée d'énergie corporelle des sons rauques semblables à des rugissements viennent pour commencer, puis :


Nos cœurs s’adressent à vous... Et nous vous aimons, très chers, très très chers Enfants de la Terre, magnifique Peuple de cette planète…

Nous sommes, en quelque sorte : les Ancêtres. Avant toute forme de civilisation, en deçà de la mise en forme de vos montagnes, de vos plaines, de vos continents. (Je sais que tu nous as rencontrés : c’est pour cela que notre voix peut atteindre ton cœur - ainsi qu’elle l’a déjà fait.)

Viennent des sons gutturaux de tonalité très grave :  "HOZO'ZO'ZO'ODO'OZ'OO...."

… Cela est notre chant.

Nous sommes Joie. Nous sommes Matière.

Nous sommes Infinité. Nous sommes Création.

Nous sommes les Premiers et les Derniers.

Notre arrivée, qui est notre Retour, qui est notre Présence, s’inscrit dans la perpétuation des cycles - ceux dont l’ampleur, nous le savons, n’est pas concevable par vous ni par vos mesures.

Nous sommes cortège d’Amour.

Nos corps existent - vous ne sauriez les voir -... Sachez que vos baleines sont nos descendants (ainsi qu’il te l’a déjà été montré, ma Sœur, mon Amie).

Il importe simplement que vous sachiez que nous sommes de Retour, et que nous vous aimons.

Nous sommes les Premiers et les Derniers. Nous sommes le Cycle qui revient. Nous portons la Joie, la Sagesse, la Source.

Vos gènes nous ont en mémoire...

Notre énergie est immense... Et je sais, ma Sœur, que si tu poussais le cri qui lui correspond, tu craindrais le son de ta voix et le tumulte de ton corps.

Ainsi en est-il.  Nous vous aimons.

Vous pouvez nous appeler les Grands Cétacés Géants de la Source et de l’Infini, chevaliers de ce qui s’achève, porteurs de l’Amour.

Bref chant guttural…

Nous vous saluons. Nous sommes près de vous.

Silence, la vibration de ces Êtres s'efface.... Chant syllabique de transition… Se présente un Être de lumière serein  :


Intervention de Saulawa-Inu, un Gardien, émissaire des Grands Cétacés Primordiaux

Mes Aimés, je vous adresse mes salutations aimantes.

Que vos cœurs accueillent en toute simplicité ce qui vient de se dire et de se manifester.

Disons que je suis porte-parole, dans une vibration plus calme, de ceux qui se sont intitulés les Grands Cétacés Primordiaux.

Je vous invite simplement à noter leur présence, et leur retour - qui est une joie absolument incommensurable. Vous ne les verrez sans doute jamais car les profondeurs qui furent leur demeure sont inaccessibles physiquement. Mais le fait de connaître leur présence et leur Être va suffire pour vous à faire vibrer dans vos gènes ce qui y est inscrit d’eux, et va réveiller bien des possibles, et des conclusions. Ainsi, vous pourrez conclure en toute beauté ce que vous avez à conclure.

Je suis l’émissaire des Grands Cétacés blancs des fins fonds abyssaux cosmiques... Si vous souhaitez que je me présente par un nom, prenons : Saulawa-Inu. J’appartiens au peuple des Gardiens dans les Univers, mais je suis proche de vous; et jusqu’à aujourd’hui vous ne me connaissiez pas.

Il arrive que je m’exprime par l’intermédiaire de vos Dauphins... Je vous salue.

Silence. Le contact avec Orionis est revenu.


Brève intervention d’Orionis

Bien-Aimés, Enfants de l’Un, Enfants de la Source, vous me connaissez : je suis Orionis.

Abandonnez vos préjugés, abandonnez vos idées reçues, vos croyances...S'il vous plait à présent, je vous en prie : retrouvez en vous la Joie Primordiale. Celle de ces Êtres est la vôtre.


Suit pendant plusieurs minutes un très long chant modulé, lent et pur, d'une grande beauté, disant de nombreuses paroles qui paraissent indispensables…(NdR : nous espérons pouvoir techniquement diffuser ce chant sous peu, si réalisable)

 

Intervention d’Omraam Mikaïl Aïvanhov

Eh bien mes Chers Amis, voilà de quoi vous surprendre, n’est-ce-pas ? Avouez que vous êtes un peu désarçonnés… maintenant encore davantage, du fait que c’est moi qui viens m’adresser à vous par ce canal…Vous avez eu la grande fiesta : réjouissez-vous !  Si vous ne m’avez pas reconnu dans cette voix féminine, Omraam Mikaïl Aïvanhov vous salue !

Le Chant des Sphères vous a été offert, par nos Amis…

Silence... Chant syllabique final…

 

 


 

via Christine Anne K. le 15/11/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.