NdR : notez que les 5 messages du 7 décembre (1.Mère des Mères, 2.le Sans-Nom + 3.les dauphins, 4.Orionis, et 5.Snow) se suivent dans l'ordre donné, et développent chacun par un angle différent, en se complétant successivement, le même sujet du (proche) franchissement vibratoire individuel du Seuil dimensionnel... L'idéal est donc de les lire dans l'ordre (mais chacun d'eux
étant toutefois suffisant à sa manière : libre à votre intuition)

Je m’appelle Snow.

Vos corps sont précieux, ne les négligez pas. Remerciez chaque jour le Créateur pour ce véhicule si parfait, auquel vous êtes tellement habitués que parfois vous n’y mettez plus votre conscience, alors qu’en réalité là est aussi le chemin.

Ne croyez pas que vous avez à oublier votre corps, bien au contraire : chaque atome, chaque cellule de votre chair, pensante, vibrante, aimante, vivante, fait partie de votre conscience. Votre conscience n’est pas votre mental, votre conscience est intimement épouse de votre corps. Sans votre corps, vous n’êtes pas un être humain et vous n‘avez pas la possibilité de conscience.

Ainsi, aimez votre corps, soignez-le, respectez-le. De même que la montagne, que l’arbre, que le rocher, que le ruisseau, la fleur, l’écureuil sur la branche, l’étoile qui scintille dans votre ciel, de même que le chant de l’oiseau ou le feuillage de l’arbre qui bruisse sous un souffle de vent, votre corps appartient à cette symphonie. De même que vous respectez la planète Terre, de même respectez votre corps, aimez-le, choyez-le. Permettez-lui d’être sain.

Je sais que certains seront surpris par cette intervention qui fait suite à l’annonce d’une translation, d’un seuil, d’un changement radical, mais votre corps est votre véhicule, mes Très Chers, ne l’oubliez pas. La source de votre Joie est aussi dans votre corps et la Simplicité se trouve dans la conscience de votre corps -bien plus que dans la conscience élaborée dans votre mental, avec toutes les complexités qui l’encombrent.

Ainsi, pour ces ultimes phases de votre vie telle que vous la connaissez, dans cette dimension qui s’achève et qui se clôture dès maintenant, respectez et jouissez de votre corps. Cependant, ne vous y attachez pas : car votre corps vous accompagnera jusqu’au seuil, mais certains ne l’emporteront pas. Et je vous demande que ce moment soit un moment de Joie et non pas un moment de déchirement et de perte.

Votre corps est un véhicule et vous l’aimez. Votre corps permet à votre conscience d‘être et de vivre grâce à ce corps, mais votre corps n’est qu’un véhicule, et votre conscience à partir de ce seuil peut faire son chemin dans le corps de Lumière  -il est parlé aussi de corps d’Êtreté et de Merkabah, et d’autres noms appartenant à différentes traditions culturelles-... Moi je vous parle de votre corps de matière, mais votre corps de matière n’est qu’un des aspects de votre corps. Votre corps de matière habite votre corps de Lumière.

Je vous invite donc, chers Frères et Sœurs de toutes les contrées, de toutes les montagnes, de toutes les rivières, de toutes les plaines et de tous les océans, à garder le bon usage de votre corps de matière. Ce n’est pas en sortant de votre corps à l’avance que vous ferez le chemin ! Je vous invite simplement à faire en sorte que la vibration de votre corps se dépouille de tout ce qui ne la relie pas à sa nature originelle.

Retrouvez-vous : oiseau, écureuil, feuillage, caillou dans la rivière, fleur sur le bord du chemin, chouette qui hulule, cheval, corps humain, homme, femme, en toute beauté, corps de la Grande Symphonie des corps de cette Terre, et non pas corps artificiel, dévoyé par de nombreuses constructions qui l’ont éloigné de sa vraie nature.

Aimez-vous et respectez-vous. Cultivez la Joie de votre corps.

Avec tout mon Amour.

Snow






via Christine Anne K. le 7/12/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.