- ceci fait suite à l’intervention de Ishkam Eler Ando & Cercle de la Confédération Galactique Unifiée. Réponses de Suraïvan, intervenant habituel en cela -



Q – J'aimerais avoir un peu d’explication de mon ressenti de tristesse, du début à la fin de ce Cercle, avec une sorte de conscience qu'au sein de l'Unité ce ne serait pas si facile que ça..?

R – Tu parles, chère sœur, de tristesse. Il s’agit bien évidemment d’un sentiment qui est ton ressenti, que nous respectons.
...Il vous a bien été dit par cet intervenant fraternel, Ishkam Eler Ando, que les membres participants de cette Confédération Galactique Unifiée, vous n’avez pas à les idéaliser tant... Et si le mot "humain" ne s’applique pas à eux, ils sont néanmoins également traversés par des discussions, des questionnements; ils ont des intérêts qui peuvent être différents -comme il l’a dit- ils peuvent avoir des points de vue qui ont du mal à se comprendre : cela fait que par tous ces aspects, ils vous ressemblent. Comme il vous l’a dit, la plus grande majorité d‘entre eux ne sont effectivement pas soumis à des lois d’illusion tel que vous, encore, acceptez de l’être; néanmoins ils ont leur propre complexité, d’où la nécessité entre eux d’avoir établi beaucoup de lois pour justement maintenir tout ce qui est respect et harmonie et collaboration, aide et compréhension ainsi qu’il vous l’a été exposé.

Cela signifie bien que tout cela n’est pas aussi simple et naturel que vous pourriez l’idéaliser. Il n’y a pas pour autant, chère sœur, à développer de véritable tristesse. Cette tristesse peut-être n’est que le contre-coup d’une idéalisation : peut-être également confonds-tu, chère sœur, ce qui concerne la pureté, l’élévation, la Lumière, la Vérité et l’Harmonie beaucoup plus parfaites qui existent dans les dimensions très élevées des peuples Célestes qui sont vibratoirement très proches de La Source, avec la vie quotidienne des peuples stellaires qui eux ne sont pas forcément -ni plus ni moins que vous- dans ces niveaux dimensionnels les plus élevés et les plus débarrassés de bien des scories... Voici donc, j’espère, une réponse à la question de ta tristesse. (S’il y a un autre élément de ta question, j’aimerais qu’il soit répété.)


Q – J'essaie de formuler une question : j’ai remarqué comment Ishkam Eler s’est adressé à notre "grande créativité" en reflétant une certaine considération de la part de ce Cercle, et je rapproche cela de la question concernant notre but -notre absence de but et notre confusion- d’où la question que j’essaie de formuler. Nous sommes manifestement donc d’excellents créateurs de la réalité que nous fabriquons, et donc de l’illusion dans laquelle nous perdurons. De ce fait, il me semble que notre but d’en sortir n’est vraiment pas clair... Est-ce que nous avons les moyens de clarifier cela?  Car il me semble effectivement que de nombreuses créations par nos pensées se chevauchent les unes les autres, se contredisent, s’annulent peut-être les unes les autres, et que tout cela maintient l’illusion. Est-ce que cette vision, cette pensée est correcte, ou est-ce qu’elle ne l’est pas vraiment ? Merci.

R – Il est vrai, très chers, que vous êtes de bons créateurs de votre réalité. Il est vrai également que vous êtes doués d’un certain nombre de capacités indéniables. Vous n’êtes donc pas, vous les Terriens, une population en déficit ou en infériorité le moins du monde par rapport à ceux qui vous entourent. Et votre enfermement dans l’illusion est bien encore, semble-t-il, en grande partie votre choix - car pour ceux d’entre vous qui le savent clairement, cela fait maintenant un moment que les possibilités de sortie de l’illusion vous ont été ouvertes et qu’elles sont actives.

Certains d’entre vous en profitent parfaitement et avec justesse, mais ce n’est pas le cas de tous car vos capacités mentales vous font effectivement échafauder de nombreuses théories, de nombreuses représentations, de nombreuses discussions. Cela d’une certaine façon est tout à votre honneur, mais cela nuit effectivement à la clarté d’un objectif commun. Par conséquent, ta question reflète, au regard de ce qui a été délivré par Ishkam Eler, un commentaire assez pertinent. Néanmoins il faut que vous sachiez ceci : vous n’êtes pas encore complètement capables de vous défaire de l’illusion, bien que cela soit en cours. Il y a des phases et vous êtes relativement avancés. Il est cependant vrai que vous avez la capacité de la maintenir, et quand je dis Vous je parle vraiment de l’aspect le plus collectif de l’Humanité.

Nous n’avons pas la solution toute prête dans une boite avec un mode d’emploi pour cela, et vous savez que cela vous appartient...

La question qui vous a été proposée sur votre but est fort pertinente, mais je ne sais pas si vous saurez y répondre. Je pourrais dire que je l’espère, mais je ne me projette pas dans ce type de pensées : je suis juste là pour vous répondre avec tout mon amour... Ne soyez pas pour autant pessimistes mes très chers, ne vous enfermez pas dans une autre forme d’illusion, consistant à croire que tous ceux qui vous entourent sont incapables de vous aider, tous ensemble, à sortir de l’illusion, et que par là même vous y resteriez enfermés : rien n’est moins sûr.

Il est dit dans vos textes religieux « Les voies du Seigneur sont impénétrables », et vous pouvez reprendre cette formulation pour vous-mêmes en vous disant que les voies de l’Humanité sont impénétrables, et que les voies de la Terre sont sûres. Gardez donc non seulement l’espoir, mais la foi et la certitude que votre but mérite, certes d’être clarifié, mais qu’également votre but existe et qu’il vous appartient de le vivre.
...J’espère que cette réponse peut satisfaire ta question.



Q. ...J’en ai marre de pleurer : je veux "rentrer à la maison"..
Q. ...Et quelle maison ? – Beaucoup d’entre nous veulent "rentrer à la maison" , et en ont parfaitement marre... Qu’est-ce qu’on peut nous dire à ce propos ?

R – Mes très aimés, vous savez bien que déjà la maison est au fond de vous. Vous n’avez pas un train à prendre pour rentrer à la maison et vous le savez, vous n’avez pas une fusée à prendre pour rentrer à la maison et vous le savez. La maison à priori c’est chez vous, et chez vous à priori c’est là où vous êtes. Par conséquent, ce sentiment d’exil, que je sais beaucoup d’entre vous connaissent, éveille certes notre amour, notre respect : il vous sert également de moteur mes très chers pour sortir de l’illusion. Respectez-le donc à ce titre. Votre exil est probablement votre exil dans l’illusion - et je sais que vous êtes bien d’accord avec moi... Je vous rappelle donc encore une fois que le retour à la maison se fait en vous, et vous le savez. Ainsi vous pouvez d’ailleurs partager (et vous savez le faire) ce retour à la maison à plusieurs, collectivement, et même tous. Cela n’est pas un paradoxe... Il n’y a pas possibilité de vous répondre autrement mes très chers.



Q – Par rapport à la question (posée par le Cercle via Ishkam Eler Ando) sur notre but, je vois bien que la réponse  n'est pas facile à formuler. Lorsque je me mets dans mon cœur, je ressens bien cette aspiration -et conscience- à quelque chose d'immense, d'Unique... Mais peut-être que cette aspiration est ce but ou encore une illusion utopique? Je n’arrive pas à faire la différence, ou est-ce que c’est bien une réalité en mon cœur ?

R – Bien aimée, ton aspiration n’est-elle pas simplement ton aspiration authentique et véritable à l’UN qui est en toi ?
...Il importe que votre aspiration en vos cœurs, à La Source, à l’Unité qui est en vous, certes reste absolument essentielle dans vos cœurs, mais qu’elle ne joue pas l’arbre qui cache la forêt. A savoir que le but, tel que je pense il a été mentionné et pensé par vos frères de la Confédération, est sans doute un but plus pragmatique qui concerne l’établissement sur votre planète de nouvelles lois de vie, qui concerne l’établissement de votre planète dans certaines fréquences stables pour lesquelles un consensus est en quelque sorte assez nécessaire. Il s’agit également, au niveau de votre système solaire dans la galaxie, de l’établissement réussi dans une certaine fréquence vibratoire, qui joue son rôle et interagit avec d’autres systèmes qui actuellement sont, disons, en quelque sorte tenus de jouer un rôle stabilisateur accru, et dont ils espèrent - dont leurs participants, ou leurs habitants, espèrent voir une meilleure harmonisation se produire. La question donc de vos amis ne concerne pas avant tout l’essence du but qui est dans ton cœur en tant qu’aspiration vers l’UN, même si celui-ci est indispensable également à cette sortie de l’illusion.

J’espère que ma réponse est correcte car je suis tenu par l’emploi de votre langage à modifier un petit peu certaines notions pour pouvoir les faire entrer dans le cadre des mots, et je suis conscient d’avoir donné des formulations très simplificatrices mais nécessaires.


Q – Beaucoup d’entre nous se demandent : quand est-ce que tout ça va s’arrêter ? Quand et comment est-ce que tout ça va s’arrêter?.. Parce que soit on fait des projets parce que ça va durer encore un moment, soit on n'en fait pas. Et ce n'est pas la même attitude de vie... Ceci est toutefois bien évidemment, nous en sommes plus ou moins conscients, une question qui émane de l’illusion elle-même dans laquelle nous nous trouvons - mais quand même nous savons qu’avec la fin des calendriers Maya il y a véritablement des fins de cycles extrêmement importantes, non seulement sur notre planète mais en plus, d’après les informations que nous avons,  jusqu'à l’extérieur du système solaire dans des cycles cosmiques qui interagissent avec "nous", et que c’est donc à ce titre là une date charnière... Il y a une forme d’impatience, de déception parfois, de tournage en rond, de découragement chez certains, de confusion même, qui ne sont pas saines dans nos esprits ni dans nos cœurs. Donc : qu’est-ce qu’on peut nous dire ?

R – Cette question en effet mes très aimés émane dans sa forme, dans son esprit, de tout ce qui vous rattache encore à l’illusion. Elle est la formulation même de ce qui en vous encore s’attache à l’illusion!..

Ne prenez pas cela douloureusement car je sais que vous désirez ardemment sortir de l’illusion, du moins pour ceux qui viennent de poser cette question. La fin des calendriers Maya et la fin des cycles qui ont été évoquées sont effectivement un point de repère extrêmement important... Je n’ai pas accès au moindre planning qui puisse vous apporter des données qui satisfassent pleinement votre question. Je peux simplement vous affirmer qu’il n’y a aucune illusion dans le fait même de ces calendriers et de ces cycles, et cela est important : ce ne sont pas des outils illusoires, ce ne sont pas des représentations illusoires. En revanche, c’est votre mode de raisonnement illusoire qui les manie, qui les gère : c’est donc d’une grande complexité... (Et tant que je m’adresse à vous en employant le langage qui s’adresse à vos fonctions mentales, je suis moi-même tenu à une certaine impossibilité de formuler autrement ce qui pourrait l’être, n’est-ce pas.)


Sachez que votre sentiment d’être englués dans l’illusion est lui-même illusoire à bien des niveaux, et que vous qui posez ces questions êtes en vérité beaucoup moins assujettis à l’illusion que la petite partie de vous qui pose cette question ne le croit. Cette petite partie de vous qui pose cette question et qui le croit à besoin encore, pourrait-on dire, de se complaire à tourner en rond. Et cela est important, cela est inévitable, cela mes très chers est votre choix, c'est un choix collectif - car, au niveau individuel, je sais que ceux d’entre vous qui posent cette question souffrent véritablement et sincèrement d’être encore collés comme des mouches dans cette illusion qui ne les intéresse absolument plus, alors qu’ils sont en mesure de rencontrer bien évidemment ce qui n’est pas l’illusion. Mais vous êtes de par votre choix astreints à demeurer ensemble avec vos frères et sœurs sur ce ruban colle-mouches afin que s’achève justement cette illusion.

Quand au temps que cela va prendre et aux formes que cela va revêtir, je ne peux pas dans votre langage d’illusion le décrire - certains peut-être le pourraient mieux que moi, je ne sais pas?
J’ajouterais ceci, mes très chers, mes très aimés : cette petite partie de vous qui pose ces questions d’illusion à l’intérieur de l’illusion est très respectable, mais qu’elle se rassure en se rappelant que l’autre grande partie de vous qui a accès à l’extérieur de l’illusion connaît parfaitement le registre des réponses, et ne se soucie absolument pas de ces échéances ni de ces formes. C’est un paradoxe qui vous appartient - et que vous pouvez trouver assez amusant, du moins je vous le propose.

Ne vous souciez pas en tout cas mes très chers, de répondre avec anxiété à des échéances de vie économique, matérielles, sociales, telles que le système illusoire tente de vous les imposer comme véritables. Vous pouvez certes jouer avec (...et remplir quelques formulaires, si vous pensez que vous en avez besoin afin de rester tranquilles dans l’environnement qui est le vôtre encore). Mais cet environnement ne doit pas vous dicter ces lois, du moins pas de façon oppressante.

Je ne pense pas pouvoir répondre de façon plus intéressante - sachant que vous avez vous-mêmes vos propres réponses, et je le sais. Avec toute ma bienveillance et mon Amour. Alleluiah


 

Je ressens de plus en plus un état très "absent de moi". Personnalité sans désirs, sans investissements, vide.. Un commentaire ?

 

Cela est ton choix. Accepte avec abandon.....       En cela tu atteins Joie intérieure absolue, détachée de tout..


 

Comment vivre, et vivre ensemble, cette actuelle fin de cycles en Beauté et Conscience?

 

Restez au mieux en vous-mêmes : observez et reconnaissez y la Joie absolue qui est la seule Vérité, la seule Présence, la seule Réalité en vous. Ce qui se passe à l'extérieur n'est qu'un théatre de fantomes. Aimez-vous simplement.


 

via Christine Anne K. le 20/10/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.