Mes Tout-Aimés, Enfants de la Béatitude de l'Un et lumières de la Source Une, Moi votre Mère des Mères dans la Grâce Infinie de cette Béatitude, je vous salue. J'admire de toute la tendresse de mon coeur de Mère votre Beauté grandissante, votre Joie intérieure, votre Perfection qui s'épanouit, et qui veille ainsi que la flamme solide et fine de la bougie que certains d'entre vous allument jour après jour.

Vous êtes, dans votre Etre, cette Perfection. Elle est ultime, sachez la préserver : que votre regard sur vous contemple et vivifie la flamme fine et transparente de votre Perfection. Votre ego est une coquille sèche qui ne sait et n'a su que cacher cette flamme, et celle-ci peut -si vous le désirez et l'acceptez- consumer la coque de vos illusions sur vous-même, celles qui demeurent et gênent votre coeur dans sa vibration de Perfection.

C'est cette Perfection qui vous allège et vous indique le chemin droit de la Vérité vers laquelle vous souhaitez tant vous diriger. Le Seuil est là : c'est cette flamme débarrassée de sa coquille qui marque son entrée. Ouvrez-vous à votre Perfection, qui n'est autre que la flamme de l'Un unique en chacun de vous, et consumez ce qui n'a plus à demeurer sur le chemin vers Soi. Amen.

Je vous aime à l'infini, en ce 20 décembre de vos calendriers terrestres. Alleluiah.

via Christine Anne K. le 20/12/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.