pour écoute :  http://vimeo.com/33284044


 

Mes Aimés, mes Tout Aimés, Enfants et Maîtres de vous-mêmes, me voici revenue en cette voix pour m'adresser à vous, bien que je m'adresse à vous en votre coeur absolument en tout instant, et chaque fois que vous pouvez le désirer moi, Marie-Isis, Mère Incarnante, Incarnatrice, en cette Terre, Mère Incarnante des Enfants de la Terre et des Créatures de la Terre.

Cela est mon état et, en cela, je vous sers et je suis. Autant que vous êtes de par moi, je suis de vous et par vous. Je suis pour que vous soyez, et vous êtes non seulement par ce que je suis, mais également pour que je sois.

Entendez mes Très Aimés, la voix intérieure qui en vous ne cesse d'être et de parler, la voix de Lumière en vous, la voix de Vérité, la voix de votre Essence véritable, la voix qui vous guide, la voix qui ne peut se tromper. Cette voix en vous - voix de Lumière, voix de Vérité, voix de Joie et d'Essence - n'est pas ma voix mais la vôtre. Bien qu'elle soit ma voix tout autant que la vôtre, elle est cependant la vôtre, car vous êtes souverains, ainsi que je l'ai dit vous êtes maîtres, maîtres de vous-mêmes en premier lieu, maîtres de votre destinée, maîtres de votre vie, maîtres de vos choix, maîtres de votre vérité.

Cette Maîtrise, mes Aimés, n'est pas celle de l'égo, n'est pas celle d'un pouvoir que vous auriez, ni sur un autre ni sur d'autres. C'est une Maîtrise tout intérieure qui ne s'adresse qu'à la rectification de vos propres erreurs ainsi qu'à la clarté de votre propre Lumière. Et en cela il s'agit d'être Maître, non pas pour être supérieur hiérarchique de qui que se soit, mais simplement pour être en harmonie avec vous-même. Aucun maître extérieur n'est à mettre en balance avec cette Maîtrise-là. Et toi mon Enfant, chacun, chacune de vous, tu es Maître, non pas donc pour t'imposer, mais simplement pour être Vérité, ta propre Vérité, qui cependant se fond et se partage dans l'Unité de la Vérité partagée de tous. Il t'appartient néanmoins d'être Maître de ta Vérité, car même si elle est fondue avec la Vérité de tous, elle ne peut te venir que de toi.

Je suis moi-même, moi, Marie-Isis, Mère Incarnatrice, Mère Incarnante, le garant quelque part de cette Vérité, car c'est de par moi que ton incarnation te fait être. Et ainsi de par toi, ta Vérité est née en cet instant-là où par moi tu as été et tu es.

Ta Vérité aujourd'hui mon Enfant, ton Essence, ta Maîtrise, la véritable Lumière débarrassée de toute fausseté et de toute illusion, te servent et vous servent à tous, individuellement et collectivement, à construire, à établir, à constituer l'architecture et les bases d'un nouvel état, qui se veut un état de Grâce, et non plus un état de division, et non plus un état de dualité - entre l'ombre et la Lumière, la souffrance et la non souffrance, et ainsi de suite...

C'est là que ta Maîtrise, mon Enfant, est appelée à construire cet état de Grâce et de Vérité, et de non-dualité.

silence


En ces instants donc, très aimés Maîtres de vous-mêmes et Enfants de votre propre Vérité, je vous parle de vous, je vous parle de ce que vous cherchez probablement, car je sais que vous cherchez. Je sais que pour la plupart vous désirez comprendre, vous désirez trouver le bon chemin, vous désirez construire ce qui sera juste et vous désirez être votre véritable Lumière...

Je sais que pour beaucoup vous croyez ne pas vraiment comprendre : vous croyez souvent manquer de quelque chose, ne pas savoir. Vous croyez que vous n'êtes pas ces Maîtres que vous êtes en vérité, car vous ne vous donnez pas la simple capacité de le croire. Vous êtes encore, dans ce cas-là, tournés vers la partie la plus illusoire de vous-même, celle qui encore en effet existe, et à laquelle vous êtes tant habitués que souvent vous ne savez voir qu'elle -ou qu'elle principalement- croyant que cette partie ne pourrait cesser d'occuper ce qu'elle occupe, ni de faire ce qu'elle semble avoir à faire.

Tant mes Aimés que vous êtes tournés de la sorte vers cette aspect illusoire de vous-mêmes, cela vous prive bien évidemment (et vous en conviendrez sans peine) d'une grande partie de vos capacités de maîtrise et de vos capacités d'être, de trouver ce que vous cherchez, et de réaliser vos désirs tels qu'ils ont été exposés il y a quelques instants.

Considérez bien de surcroît, mes Très Aimés, que : tant et plus vous accordez votre attention à cet aspect illusoire de vous auquel vous êtes tant habitués et attachés, plus vous en maintenez en effet l'existence, la vitalité, la perduration; et de ce fait, vous continuez d'occulter et de ne pas nourrir votre Maîtrise, votre Vérité, votre authentique Lumière, votre Être plein, entier, immense, et doué de toutes ces capacités.

Je sais que beaucoup d'entre vous ne comprennent pas cette situation et ne savent pas comment la faire évoluer. Ce n'est pas, mes Très Aimés, une question de compréhension : tant que vous cherchez à comprendre, l'illusion vous tient. Il n'y a rien à comprendre, il y a simplement à se détourner de ce qui n'est pas, pour se tourner en ce qui est.

silence


Sachez, Très Aimés, que vous êtes aidés considérablement en cette période, en dépit de ce que vous croyez ne pas comprendre, à vous dégager de tous ces aspects illusoires de vous-même, car ils vous sont présentés -si vous y faites attention- presque sur un plateau, l'un après l'autre parfois : afin que vous puissiez, disons les appréhender, les contempler, et vous en désintéresser puis vous en débarrasser - d'un mouvement qui devient naturel, et qui encore une fois ne passe pas spécialement par de la compréhension mentale, qui ne passe pas par ces complexes analyses de causes et d'effets dans lesquels beaucoup d'entre vous ont appris à se complaire, et qui ne servent à vrai dire qu'à vous emprisonner dans les rets du mental, bien souvent.

Il est vrai néanmoins que votre Intelligence doit fonctionner en ces instants de remise en question et de rejet de l'illusion car elle vous aide, bien sûr, et très clairement, par sa clarté, à faire le tri et à vous élever. Mais votre Intelligence, n'est-ce-pas, est Lumière unificatrice et non pas outil de division comme l'est votre mental. C'est là une des clés de votre Maîtrise : cette Lumière unificatrice de votre Intelligence, et de votre Intelligence partagée.

N'oubliez pas, Très Aimés, que c'est votre coeur qui est le lieu, la source de votre Maîtrise, que c'est votre coeur qui est le lieu et le feu de votre Intelligence de Lumière.

Votre coeur est ce qui vous relie à vous-même, à moi en vous, à la Source en vous, à l'Unité de vous tous et de chacun, avec tous les êtres, les créatures, les formes, non seulement de cet Univers mais de tous les Mondes.

Votre coeur est également le joyau de la Beauté et de l'Humilité qui sont l'essence de votre Maîtrise...Pratiquez-le donc dans cette intention, pourrais-je dire, mais n'y mettez pas la moindre volonté. Intention ne signifie pas volonté : intention signifie abandon, dans l'intelligence de ce qui est.

 

Mes Très Aimés, Enfants et Maîtres de vous-mêmes, je vous suis pas à pas car je vous appartiens, moi, Marie-Isis, Mère Incarnante en cette Terre, Mère de tous les êtres et créatures de cette Terre en leur incarnation et leur essence.

Je suis avec vous et vous êtes avec moi, en votre Maîtrise.

Alleluiah

 

 

via Christine Anne K. le 03/12/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.